Skip to content

Eustory 2018/19Eustory 2017/18Eustory 2015/16Eustory 2014/15

Résultats du concours 2020/21

L’Europe en mouvement : Citoyens et droits de l’homme en Europe

Merci beaucoup à tous les 191 élèves qui ont participé au concours d’histoire scolaire franco-allemand EUSTORY-France !

Le Thème

Le but du Conseil de l’Europe est de réaliser une union plus étroite entre ses membres, et […] l’un des moyens d’atteindre ce but est la sauvegarde et le développement des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Par ces mots, les États membres du Conseil de l’Europe décidaient le 4 novembre 1950 de faire des droits humains la pierre angulaire d’une Europe unie : en adoptant la Convention européenne des droits de l’Homme et en fondant une Cour supranationale, les signataires donnaient à chaque citoyen la possibilité de déposer un recours, afin de faire respecter ses droits à la liberté de conscience, d’expression ou son droit à un traitement équitable par un des 47 États membres actuels du Conseil de l’Europe.

Par cet acte fondateur, les Droits de l’homme étaient posés comme référent commun aux citoyens d’Europe, dans un ensemble culturel qui reste encore largement à définir.

Depuis 1950, les droits humains ont considérablement progressé en Europe : la peine de mort a été abolie dans tous les pays – à l’exception de la Biélorussie-, les dictatures d’Europe du Sud et de l’Est ont disparu, la presse est plus libre qu’ele ne l’a été, etc. Ces progrès, même si l’attentat de Hanau en février 2020 ou la dégradation du mémorial d’Oradour-sur-Glane en août de la même année nous montrent qu’ils seront toujours fragiles, sont le fruit de l’engagement de citoyens ou de mouvements en faveur de ces droits à travers l’Europe ; de grandes figures et d’anonymes ; en politique bien sûr mais aussi grâce à l’action au cœur de la société d’intellectuels, de militants, d’ONG, de syndicats, ou de mouvements citoyens spontanés. Leur militantisme a pris des formes très diverses : manifestations, pétitions, actions symboliques mais aussi œuvres littéraires, cinématographiques…

A l’occasion du 70e anniversaire de la Convention européenne des droits de l’homme, les élèves français.e.s et allemand.e.s sont invité.e.s à s’interroger sur l’histoire des droits humains en Europe depuis cette date à travers l’engagement de mouvements ou de citoyens, célèbres ou anonyme, en politique, en art ou autres moyens, pour le respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine, de la démocratie ou des libertés.

Le sujet choisi, en lien avec le thème est à explorer à travers des sources primaires (journaux, reportages, documents, témoignages d’époque) et des sources secondaires (travaux de recherches, monographies, etc.).

Les travaux réalisés en tandem franco-allemand, illustrés de documents d’archives commentés, sont privilégiés.

Les Lauréats

Les membres du jury ont délibéré et récompensé par un prix les contributions suivantes :

Prix Collège :

1er prix Collège ex æquo 

Groupe de 16 élèves en Quatrième, du collège René Cassin à Loos-en-Gohelle (Nord)
Journal virtuel
« Frauenzeitung»

1er prix Collège ex æquo 

Classe de 25 élèves du collège Henri Morat à Recey-sur-Ource (Côte-d’Or)
Slam
« Europaslam »

Prix Lycée :

Groupe de 15 élèves de Seconde du Lycée La Prat’s de Cluny (Saône-et-Loire)
Vidéo
“Im Menschentrichter”

Prix Tandem :

1er prix Tandem ex æquo 

Tandem de 7 élèves français de Première du Lycée du Dauphiné à Romans-sur-Isère (Drôme) et de 18 élèves allemands de 9. Klasse du GymPan – Gymnasium Pfarrkirchen (Bavière)
Livre multimédia
« Zwischen Vergangenheit und Gegenwart, les Droits de l’Homme »

1er prix Tandem ex æquo 

Tandem de 2 élèves de Première du Lycée Chateaubriand de Rennes (Ille-et-Vilaine) et de 2 élèves de 10. Klasse du Gymnasium Kreuzgasse à Cologne (Rhénanie-du-Nord-Westphalie).
Interview
« LGBTQIquA? / LQBTQIwAs? »

 

Toutes nos félicitations aux lauréats !

 

Les membres du jury 2020/21 :

Violeta AURIOL, membre du Comité national, secrétaire de l’Atelier Europe et co-secrétaire de la Régionale Ile-de-France de l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie (APHG)
Aydin BASARSLAN, Professeur d’Histoire-Géographie au lycée Fustel de Coulange et professeur de Géopolitique en CPGE au Lycée Kleber (Strasbourg), professeur associé de l’Université de Strasbourg.
Fritz TAUBERT , Professeur de civilisation germanique au département d’Allemand à l’Université de Bourgogne.
Jacqueline HOULGATTE , ancienne Présidente de l’Atelier Europe et Présidente honoraire de la Régionale Bretagne de l’APHG.